Je viens d’arriver à Chiang Mai la capitale des digital voyageurs ! C’est une ville beaucoup plus calme que Bangkok. Ici tout est vert et une montagne surplombe la ville. Actuellement je suis dans un café en attendant le check in pour mon appartement. Je l’ai trouvé en 5 minutes il y a la clim, un balcon, un frigo et la résidence possède une piscine le tout pour 5€ la nuit ! On en parlera plus longuement dans un prochain article. Nous allons d’abord parler de ma nuit dans le fameux train de 18h10 pour Chiang Mai.

café chiang maiUn train bien différent des nôtres en France

Ce qui m’a le plus choqué en arrivant à la gare c’est qu’il n’y avait ni grève, ni retard  :lol:. Le train était à l’heure et j’ai failli le louper ! C’était à cause d’un traffic extrêmement dense dans Bangkok ainsi que des travaux. J’ai du mettre un coup de pression à mon chauffeur de taxi pour arriver à l’heure. Il s’est transformé en Samy Naceri ! Nous sommes arrivés à 18h07 à la gare et j’ai couru jusqu’au bout du quai. J’ai eu chaud mais c’est ce qui fait aussi le charme des voyages à l’autre bout du monde. Je n’ai donc pas eu le temps de prendre quelque chose à manger. Puis un serveur est passé dans l’allée du wagon avec un menu ! J’étais agréablement surpris, un repas était proposé pour 19h et un petit déjeuner pour 6h30. J’ai choisi le repas du soir comme ça j’allais bien dormir, mais où ?

train chiang maiUn wagon Transformers !

En france j’avais déjà pris un train couchette, ce sont des cabines de 4. La plupart du temps le lit y est déjà fait et la couchette est spacieuse. Lorsque je suis arrivé dans le train j’étais assis en face d’un Thaïlandais comme dans un train standard. Je me suis demandé comment on allait dormir où si l’hôtel m’avait réservé le mauvais ticket de train. Avant sa grande transformation le serveur a commencé par sortir une table de sous mon siège puis m’a servi un repas complet. Une fois le repas fini la véritable transformation s’est effectuée ! Un contrôleur est passé pour ouvrir une couchette escamotable au dessus de nos têtes puis a également modifié les sièges où nous étions assis en couchette ! Il nous a enfin fait le lit et chaque drap, taie et couverture étaient sous vide ce qui est rassurant. La nuit pouvait commencer.

train couchette chiang mai

train chiang mai couchette

Bercé comme après une bonne cuite !

Un train couchette c’est comme un mec bourré ! Tu rentres, tu te couches et ça bouge dans tous les sens. Encore en ce moment en écrivant cet article je sens un léger mouvement incontrôlable. J’avais lu sur les forums que ce train était inconfortable, qu’il était difficile de dormir à cause des ronflements et des pets ! J’avoue que mon voisin du dessous s’est souvent lâché puisqu’il m’a réveillé. Mais pour le reste j’étais très satisfait du voyage, j’avais assez de place malgré mon mètre 85. Personne n’a ronflé et le train m’a bien bercé pour dormir.


Un dortoir roulant

train couchette chiang maiCe qui différencie nos trains couchettes français des leurs, c’est bien ce couloir dormant ! En effet tout le monde dort dans sa cabine en ligne tout au long du couloir du wagon. Environ 80 % des voyageurs de ce wagon étaient européens ou américains et n’avaient pour seul bagage qu’un sac à dos. On sentait déjà qu’on s’approchait de Chiang Mai ! Le gros problème de ce train n’est finalement que la lumière qui reste allumée toute la nuit. Heureusement j’étais équipé d’un masque et d’un tour de cou qui m’ont aidé à dormir.

Les annonces SNCF 

train couchette chiang maiEnfin un petit détail marrant encore ce sont les annonces SNCF qui sont bien différentes des nôtres. En France nous connaissons tous la voix de Simone qui annonce les trains et les gares. En Thaïlande c’est le contrôleur qui annonce en passant dans les wagons ! Il nous a réveillé ce matin pour nous dire que l’on allait arriver dans 1h à Chiang Mai. Les petits déjeuners ont été servis à ceux qui avaient commandé la veille. Le serveur nous a proposé des cafés et des jus de fruits. Une fois les petits déjeuners finis le couloir ne ressemblait plus à la photo mais tout était bien rangé et replié. J’ai payé mon ticket de Bangkok à Chiang Mai 27 €. C’est comme si j’avais fait Paris-Avignon, je te défie d’avoir un ticket à ce tarif en réservant la veille en France !

PARTAGER
Article précédentBangkok : une capitale effervescente !
Article suivantChiang Mai, une ville remplie d’histoire
Je m'appelle Nicolas. J'ai eu envie de créer ce blog de voyage en vous donnant des conseils et des astuces. Pas uniquement sur le voyage mais également sur le développement personnel dans le menu ebooks. Sans budget on ne peut pas voyager alors gagnez de l'argent en vous inspirant de mes guides et profitez à fond de vos futurs voyages !