Au début ça choque, après ça énerve, ensuite ça fatigue et enfin ça fait rire ! Je parle ici des vendeurs vietnamiens. J’ai décidé d’en faire un article parce que tu ne pourras pas y échapper si tu viens au Vietnam. En particulier à Hanoï où ils sont partout pour faire un scam. Ce matin j’ai dit à mes amis voyageurs que je comptais faire un reportage photo pour étoffer cet article. Nous sommes sortis de l’hôtel, en 10 mètres j’avais déjà fait 4 photos de ces fameux « scameurs » qui nous avaient interpellés.

scamQu’est-ce qu’un scam ?

Un scam n’est pas le vendeur mais scam = arnaque en anglais. Certes il y a beaucoup de vendeurs ici, des vendeurs à la sauvette. Tu vois à Paris ou à Mallorque les renois ou les paki qui te vendent des lunettes ou des ceintures. Ceux qui remballent quand ils voient les flics arriver ? Ben ici c’est pareil mais tout le temps et c’est légal. Evidemment beaucoup tombent dans le piège. Le vendeur va dire un prix et comme ce n’est pas cher pour nous français on ne va pas négocier et payer. Mais tu ne t’imagines jusqu’à quel point tu peux négocier !

scamComment ça se passe ?

Mon premier jour à Hanoï je suis allé poser mon sac à l’hôtel puis je suis allé me promener en ville. Au bout de 30 secondes de marche, un mec sur un scooter me dit : hello, do you want weed or cocaïne ? (marijuana et coke pour ceux qui en doutaient) Autant dire que ça annonçait la couleur ! J’ai continué ma route vers le lac, il est à 800 mètres de mon hôtel. Je pense qu’au moins 10 personnes ont tenté de m’interpeller avec leur fameux : HELLO ! 

digital nomadQui sont-ils ? 

Les scams les plus courants sont ceux des boules, elles ont le goût des churros et sont vraiment très bonnes. La vendeuse te tend une boule et te la mets dans la bouche si il le faut, simplement avec un HELLO, pas de sourire. Si tu goûtes et que tu trouves ça bon (tu es obligé, c’est vraiment bon) elle va te remplir un sachet avec plusieurs boules. Ensuite elle te dit un prix du genre 100 000 dongs. (environ 4€). Ce n’est pas excessif finalement.

scamIl y également le scam du briquet, c’est un mec qui se promène avec un plateau rempli de zippo et autres briquets. Il vient vers toi et te fais un démo d’un briquet un peu spécial, il gratte une mèche sur le zippo et la mèche s’allume. C’est cool, mais vient l’arnaque. Il te propose ça entre 120 000 et 150 000 dongs (entre 5 et 6€). Puis il te donne un briquet vide et essayera de faire payer le fait de rajouter de l’essence dedans.

digital nomadComment faire quand ça arrive ?

Au début tu vas dire : No, thank you car tu es poli et civilisé. Ensuite viendra l’agacement ou tu ne vas même plus parler mais juste faire NON avec la main. Puis vient la fatigue ou tu souffleras juste en passant à côté et ils vont dire quelque chose en vietnamien de pas très gentil. Mais le meilleur conseil que je peux te donner, soit pour te venger soit pour faire des affaires est la négociation sèche. Je vais te donner deux exemples de négociation que nous avons réalisées hier soir.

digital nomadLes négociations

Il y a des sucreries sur des pics et les grosses boules derrière. Demandes en une gratuite, certaines te l’offriront, d’autres plus « dures » traceront leur chemin. Hier on a tellement bien négocié qu’une femme nous en a donné 12 pour 10 000 (0,41€). Le prix a été divisé par 10 et nous avons mieux été servis qu’un client qui s’est fait avoir. Plus tard dans la soirée on a même réussi à négocier 10 boules pour 5000 soit 0,20€ mais on en avait déjà tellement mangé qu’on en pouvait plus. Pour les briquets nous sommes passés de 120 000 à 40 000 avec le plein d’essence offert. Alors n’hésites pas, négocie. Ils seront toujours gagnants grâce à tous les pigeons qui sont passés avant toi. Vas-y à fond, sans remords car eux n’en ont aucun !

digital nomad

Quelques dernières anecdotes

Je suis allé prendre le même sandwich dans la même boulangerie à 6 heures d’intervalle, le prix annoncé n’était pas le même ! Une autre fois quand je suis rentré de mon trip à Ninh Binh nous sommes arrivés à la gare de bus.  Une trentaine de chauffeurs de taxi sont venus frapper sur le bus qui roulait encore comme des singes. Ils nous ont attendus à la porte en bloquant l’accès et nous disaient quand on essayait de traverser : HELLO, taxi. L’un d’entre eux a tiré mon sac à dos pour que j’aille avec lui. Je me suis retourné je l’ai pris au col et je l’ai traité en français. Plus aucun chauffeur ne m’a demandé après, bizarre ! Si tu prends leur taxi tu payes en moyenne 120 000 dongs. Mais si tu marches 100 mètres tu payes le bus public pour 7000 dongs.

digital nomadPour conclure

Même si maintenant je commence à délirer avec les vietnamiens, à prendre ces scams à la rigolade je suis vraiment impatient de retourner en Thaïlande.

PARTAGER
Article précédentEscapade à Ninh Binh, une journée magnifique !
Article suivantGalères, transports et inondations – Blog Voyage
Je m'appelle Nicolas. J'ai eu envie de créer ce blog de voyage en vous donnant des conseils et des astuces. Pas uniquement sur le voyage mais également sur le développement personnel dans le menu ebooks. Sans budget on ne peut pas voyager alors gagnez de l'argent en vous inspirant de mes guides et profitez à fond de vos futurs voyages !