A peine rentré je me suis dit qu’il fallait que je partage ça avec toi ! C’était magique, magnifique, bref je suis encore émerveillé par ce que je viens de vivre. Ca n’arrive pas tous les jours, j’ai fait 12 000 km pour assister à ce festival. Il en valait vraiment la peine. Je vais avoir du mal à trouver les mots pour expliquer cette fête de Loy Krathong tellement c’était beau. C’était un partage, une émotion, de la VIE tout simplement.

loy krathongLes Krathong sur le fleuve

J’ai demandé à un tuk-tuk de m’emmener à l’autre bout de la ville pour être à la meilleure place. J’ai comme d’habitude fait un tour des lieux pour trouver le meilleur angle de vue. Ce n’était pas évident car les krathong (bateaux avec une bougie) étaient posés sur l’eau à de nombreux endroits. Puis j’ai repéré une présentatrice télé avec son équipe de tournage. A côté d’eux un photographe était posté avec du beau matériel. Je pouvais leur faire confiance ! Après avoir fait quelques clichés j’ai demandé à la jolie présentatrice d’où étaient lâchées les lanternes, c’était à 2km.

loy krathongDétour par Iron Bridge

Je me suis alors empressé de parcourir ces 2 km à pied pour assister au lancement des lanternes. En traversant la ville j’ai découvert de nombreux stands qui vendaient les fameux krathong. Il y avait des concerts tous les 100 mètres et une foule immense. Il me fallait éviter la foule et le trafic monstrueux de ce soir pour atteindre le pont au plus vite. Pour traverser la route là bas il faut soit être suicidaire soit avoir une énorme confiance en soi. Mais il le fallait pour ne pas rater une miette de ce spectacle. 

loy krathong

Iron Bridge

Le pont était bondé et je suis arrivé à temps. Les photographes ne savaient pas où se placer avant que ça commence. De quel côté du pont ça allait se passer ? Puis la première lanterne a été lâchée à 19h pas avant, c’était interdit. J’y suis resté 15 minutes car le spectacle avait l’air beaucoup plus intéressant ailleurs. C’était à mi-chemin entre mes premières photos et ce pont. Je marchais alors tête en l’air (au 1er degré) jusqu’à cet endroit.

loy krathong

Grandiose !

Une foule était amassée en contrebas de la route le long du fleuve. Beaucoup de monde avait sa lanterne contrairement aux gens du pont. Et là j’ai assisté à un spectacle qui restera gravé dans ma mémoire à jamais. J’étais venu pour ça tu te souviens ? J’ai même fait un live Facebook pour te dire ! Ce n’est pas dans mes habitudes. Mon dernier était quand ont avait battu l’Allemagne à l’euro de football ! Des français et des allemands (justement) sont venus me demander comment j’avais réglé mon appareil pour réussir mes photos.

loy krathongOn lâche tout et on vit !

Puis j’ai posé mon appareil, mon téléphone, j’ai arrêté de filmer et je me suis assis. C’était sans doute le meilleur moment. Je voyais tout le monde qui descendait, faisait 10 photos puis partait. Ils ont vécu ça à travers un écran alors qu’ils y étaient ! Je me suis posé, j’ai observé et j’ai vécu ce moment. Ce moment où les thaïs envoient leurs soucis loin d’eux. J’ai vu cette constellation de lanternes illuminer le ciel éclairé par cette pleine lune. C’était magique !

loy krathong

PARTAGER
Article précédentDébut de la fête des lanternes à Chiang Mai – Blog Voyage
Article suivantTrekking, Cascade et radeau en bambou – Blog voyage
Je m'appelle Nicolas. J'ai eu envie de créer ce blog de voyage en vous donnant des conseils et des astuces. Pas uniquement sur le voyage mais également sur le développement personnel dans le menu ebooks. Sans budget on ne peut pas voyager alors gagnez de l'argent en vous inspirant de mes guides et profitez à fond de vos futurs voyages !